Vignerons depuis 1453
  •  
  • Le Vin du Mois
  • Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux...
  •  

Désarroi et inquiétudes dans tout le vignoble de l'Yonne

Gelée Avril 2016Désarroi et inquiétudes dans tout le vignoble de Bourgogne et notamment de l'Yonne, une nouvelle fois frappé par les caprices de la météo.

La semaine dernière restera tristement dans nos mémoires... La gelée du petit matin de mercredi 27 aura détruit très probablement près de 30 % des bourgeons principaux de la saison 2016. Sur l’auxerrois, ce chiffre risque d’être plus haut, au moins sur les communes de St-Bris, Irancy et Chitry. 


Beaucoup ont passé, notamment à Chablis, des « nuits debout ». Non pas pour discuter sur la démocratie, mais pour combattre la dictature de la météo. Autant la grêle peu agir souvent par surprise, autant le gel est presque programmé. Toutefois, l’épisode qui nous a frappés cette semaine est d’une ampleur exceptionnelle par sa couverture géographique et par les secteurs touchés. Il a aussi été aggravé par l’humidité ambiante et le soleil matinal.

Les moyens de lutte contre le gel restent limités, avec surtout l’espoir que les températures ne descendent pas au-dessous du seuil fatidique. Heureusement, la vigne dispose en elle d’une forte capacité d’adaptation. Aujourd’hui, notre espoir repose sur son aptitude, dans certaines conditions, à mobiliser des ressources parfois surprenantes pour se régénérer.

Si le métier de viticulteur reste soumis aux aléas climatiques, depuis 2010, la Bourgogne en a largement souffert avec les conséquences économiques que l’on sait. Ce gel, c’est pour de nombreux vignerons, au-delà du désarroi légitime de voir leurs vignes blessées, des soucis en perspective. Manque de vins, hausses des prix, perte de clientèles et fragilisation des exploitations. La Bourgogne a montré à chaque fois sa volonté de se relever et de faire face. Les marchés l’ont jusqu’à maintenant comprise et suivie.
Rédigé le  4 mai 2016 10:30  -  Lien permanent

Commentaires

Aucun commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.
Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.
Votre commentaire
Votre nom *
Votre Email *
URL de votre site
 

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

La consommation de boissons alcoolisées pendant la grossesse, même en faible quantité, peut avoir des conséquences graves sur la santé de l’enfant.

Vendre ou offrir à des mineurs de moins de dix-huit ans des boissons alcoolisées est interdit.